Communiqué du bureau politique du PPS du vendredi 10 septembre 2021

Au cours de sa réunion, tenue vendredi 10 septembre 2021 pour l’évaluation préliminaire du scrutin du 8 septembre, le bureau politique a enregistré positivement l’organisation par notre pays des élections des membres de la Chambre des Représentants et des conseils des Communes et des Régions, dans le respect des délais constitutionnels, en dépit les  difficultés liées à la pandémie du Covid-19 et à de ses répercussions négatives à divers niveaux, y compris à celui des moyens et des formes des campagnes électorales. Il s’est également félicité de l’augmentation tangible du taux de participation et de la représentation féminine, renforçant ainsi la progression  vers la réalisation du principe de la parité.

Le bureau politique s’est arrêté sur les conditions générales dans lesquelles cette échéance nationale importante s’est déroulée ainsi que sur les rôles que les autorités publiques ont joués pour l’organisation de cette opération électorale dans un climat sain, nonobstant des violations émanant principalement de pratiques locales illégales limitées.

Dans son évaluation préliminaire de ce processus électoral, le bureau politique se fonde sur son aspiration à la consolidation de la construction démocratique dans notre pays, au renforcement de la pratique électorale et à son élévation au niveau qui sied à son image, à sa réputation et à sa place. Sur cette base, le bureau politique du Parti du Progrès et du Socialisme considère qu’il est de son devoir, tout en se félicitant des aspects positifs de ce processus, d’attirer dans le même temps l’attention sur un phénomène dangereux constitué par l’utilisation sans précédent de l’argent lors de ces élections.

Dans l’attente de revenir sur les aspects de cette question pour en préciser et examiner tous les aspects y afférents, le bureau politique considère que ce phénomène est susceptible de porter préjudice aux institutions élues, à leur crédibilité et au degré de confiance dans les élus d’une part, et à la résilience même des partis politiques en ce qui concerne leurs décisions et leurs orientations d’autre part.

Après avoir passé en revue les résultats préliminaires globaux, le bureau politique a exprimé sa fierté à l’égard des résultats historiques inédits réalisés par le Parti du Progrès et du Socialisme lors de ces échéances, notamment au niveau de la Chambre des Représentants dans laquelle il a doublé sa représentation au sein de la Chambre des Représentants sur la base de la parité totale entre les élues femmes et les élus hommes.

A cette occasion, le bureau politique se félicite des efforts énormes déployés par le staff du parti chargé de la gestion de ces élections, avec à sa tête le camarade Mohammed Nabil Benabdallah, Secrétaire Général du parti, dans la réalisation de ces résultats positifs inédits.

Dans le même temps, le bureau politique adresse ses vives félicitations à toutes et à tous les camarades élus (es) lors de ces échéances électorales législatives, régionales et communales. Il adresse aussi ses hautes salutations aux milliers de candidates et de candidats qui ont porté avec honneur et probité l’étendard du parti et mené des campagnes électorales militantes fortes et propres. Le bureau politique exprime aussi sa gratitude et sa considération aux centaines de milliers d’électrices et d’électeurs qui ont mis leur confiance dans le parti et à l’ensemble des sympathisants qui ont contribué d’une manière ou d’une autre au succès de sa campagne électorale.

Le bureau politique a abordé également aussi l’étape prochaine liée à l’émergence des présidences et des bureaux des assemblées territoriales à l’élection des membres de la Chambre des Conseillers et appelé à ce propos l’ensemble des élus (es) du parti et toutes ses organisations, ses militantes et ses militants à la mobilisation continue pour la réalisation de résultats positifs qui confortent et consacrent la position ascendante de notre parti dans le paysage politique national.