Communiqué du bureau politique du PPS du mardi 9 Mars 2021

La journée internationale de la femme : un moment de réflexion sur les acquis et de prospection d’une nouvelle génération des droits des femmes

A l’ouverture de sa réunion, mardi 9 Mars 2021, le bureau politique a adressé ses salutations à l’ensemble des femmes marocaines, à l’occasion de la journée internationale de la femme et a souligné que le combat pour la reconnaissance des droits des femmes fait partie intégrante de la lutte pour une société de liberté, de démocratie, de modernité et de justice sociale.

Tout en enregistrant les acquis importants réalisés dans notre pays dans le domaine de l’égalité entre les femmes et les hommes, le bureau politique considère que le chemin de la lutte est encore long et difficile pour la reconnaissance entière, aux niveaux juridique et effectif, des droits économiques, sociaux, politiques, culturels et environnementaux de la femme marocaine, d’autant plus que les derniers rapports de nombreuses institutions nationales officielles montrent, chiffres à l’appui, que nous sommes encore loin du but dans la plupart des domaines.

Le dispositif électoral : des progrès qui requièrent un climat politique rétablissant la confiance

Par ailleurs, le bureau politique a abordé la question du dispositif juridique qui encadre les élections et a relevé de nombreux points positifs contenus dans les dispositions des amendements actuels, en particulier au niveau de l’effort déployé pour parvenir à la parité, assurer le pluralisme à travers la suppression du seuil électoral, élargir le principe de l’incompatibilité et ouvrir la voie devant la représentation des Marocains du monde. Il exprime toutefois ses regrets que plusieurs propositions du Parti du Progrès et du Socialisme n’ont pas été prises en considération. Elles visent, notamment, à renforcer la présence des femmes à la Chambre des Conseillers et à assurer une plus forte représentation des Marocains du monde, des jeunes et des compétences partisanes dans les différentes institutions élues aux niveaux national et territorial.

A cette occasion et tout en soulignant de nouveau que nonobstant la pertinence, la qualité et l’importance des lois, l’édification institutionnelle et démocratique dans notre pays requiert un souffle nouveau pour rétablir la confiance et la crédibilité, afin de garantir une large participation. Ceci nécessite un climat politique adéquat fondé sur l’apaisement à travers le traitement de certains dossiers épineux, l’élargissement de l’espace des libertés individuelles et collectives et la promotion des conditions à même d’assurer un acte politique fondé sur la compétition libre, honnête et équitable autour des programmes et des idées dans la perspective des prochaines échéances.

Notre soutien total au chantier de la généralisation de la protection sociale nous incite à présenter des propositions d’amélioration

Par ailleurs, le bureau politique a examiné le projet de loi-cadre relatif à la protection sociale, actuellement soumis à la Chambre des Représentants. Il a réaffirmé son soutien entier à ce chantier national et social, eu égard à l’importance majeure qu’il revêt, qui concorde parfaitement avec le projet de société basé sur la justice sociale pour lequel le Parti du Progrès et du Socialisme milite depuis sa création.

Tout en réitérant sa disposition et sa mobilisation pour contribuer à la réussite de la mise en œuvre de toutes les étapes de ce grand chantier, le bureau politique exprime son aspiration à ce que le gouvernement adopte une approche positive à l’égard des amendements et propositions de notre parti. Notre objectif étant l’amélioration qualitative et la consolidation du texte actuel des dispositions réglementaires et des mesures de procédures à venir, dans la perspective de réunir  toutes les conditions devant conduire à la généralisation de la couverture sociale dans le cadre d’une vision globale.

La vie interne du parti : une dynamique ascendante.

Au niveau de la vie interne du parti, le bureau politique s’est arrêté sur la dynamique matérialisée par les nombreuses adhésions dans les rangs du parti et a programmé une réunion de la commission nationale des élections pour le lundi 15 Mars courant. Il s’est enquis ensuite du progrès réalisé par le travail du groupe chargé de l’élaboration du programme électoral national et des programmes électoraux régionaux et locaux. Il a également procédé à l’évaluation positive de l’action menée dans l’exécution du programme de formation.

Dans le même temps, le bureau politique s’est félicité de la dynamique et du rayonnement du Forum de la Parité et de l’Egalité, tout en l’invitant à encourager l’adhésion des cadres et des capacités féminines dans la société dans le but d’interagir de manière optimale avec les avancées positives prévues dans les projets des lois électorales en matière de parité.